Recent Posts

Traitez vos gens comme de l’équipement et investissez

November 22, 2016

Investir dans les gens est un moyen éprouvé pour les employeurs de démontrer que les employés sont réellement leur ressource la plus valable. Selon un rapport du Conference Board publié en 2016, les dépenses en formation sont à la hausse chez les employeurs canadiens. Pourtant, joindre l’acte à la parole ne suit pas toujours des déclarations louables faites par les employeurs. Un cadre m’a dit récemment « nous prenons bien mieux soin de notre équipement et nous n’oserions jamais arrêter les contrats d’entretien et la maintenance prévue, alors que ce n’est rien de couper dans les budgets de formation et de développement ».

 

Malgré les meilleures intentions et avec des ressources souvent limitées, les employeurs nécessitent des options rentables.

 

J’affirmerais que beaucoup peut être réalisé avec plusieurs solutions à faibles coûts uniquement avec de la formation. Ceci peut être atteint avec l’orchestration de transfert de savoir par du mentorat, de l’observation au poste de travail, des échanges de postes, des webinaires, des dîners-conférences et la liste (particulièrement en ligne) n’en finit plus et est seulement limitée par la volonté et l’ingénuité des gestionnaires.

 

Mais qu’en est-il des autres moyens d’investir? Voici cinq façons dont les gérants et les superviseurs peuvent investir massivement dans leurs gens pour engager les employés, ce qui a un impact positif sur la productivité et la profitabilité comme démontré de façon consistante par la recherche :

 

1. Intervenez auprès des gens qui n’atteignent pas les attentes de performance ou de comportement. Il n’y a rien qui désengage les employés autant que voir leurs collègues qui n’assument pas leur part ou qui agissent de façon inappropriée alors que les patrons détournent le regard et évitent les conversations difficiles.

 

2. Clarifiez continuellement le rôle des gens. Une ou deux fois par année durant les évaluations formelles n’est pas suffisant. Investir signifie y consacrer le temps nécessaire pour des conversations continues sur les attentes de performance et de comportements. Repenser les listes de contrôle, revisiter les équipes quotidiennement et chaque semaine et la responsabilisation individuelle par l’entremise de caucus, de réunions bilatérales et de réunions de lancement sont toutes de meilleures pratiques.

 

3. Investissez en créant un milieu de travail riche en rétroaction. L’approche de gestion avec les employés de style « pas de nouvelle, bonne nouvelle » est désuète, largement inefficace et étouffe le progrès des gens pour les tâches importantes. Elle n’a pas non plus d’effet pour instaurer la confiance et la capacité. Une diète constante de rétroaction positive et constructive mobilise les gens et une telle réputation améliore la réputation de l’employeur et son habileté à recruter et retenir les employés. Les employeurs qui laissent cette composante vitale à la merci des caprices et prédilections des gérants et gestionnaires individuels ratent la cible. Quand l’offre constante de rétroaction est une responsabilisation comprise et acceptée par les leaders des gens, les cultures en milieu de travail deviennent plus fortes

 

4. Investissez le temps requis pour poser beaucoup de questions. Dire quelque chose est plus rapide et est parfois approprié, mais pour reprendre les célèbres paroles de Jim Collins, auteur de « Good to Great », il faut mener avec des questions. Une pratique de poser des questions qui valident, affirment et permettent aux employés d’arriver à leurs propres décisions avec quelques conseils va renforcer la confiance et la capacité. Les gérants et les superviseurs sont souvent séduits par la pensée que leur rôle est de fournir les réponses, ce qui a le potentiel de contrecarrer la croissance et la délégation efficace.

 

5. Investissez tôt avec une intégration efficace des nouveaux employés. Les meilleures pratiques surviennent quand les supérieurs hiérarchiques et les superviseurs sont une part intégrante de l’accueil de leurs nouveaux employés dès le premier jour. Ils accueillent, intègrent et mettent les gens à la tâche rapidement avec de courtes conversations sur les attentes, des comptes rendus sur la façon dont les choses travaillent réellement et un accent particulier sur la rétroaction. Quand les supérieurs hiérarchiques et les superviseurs laissent ce rôle critique aux RH ou si le processus est largement administratif, une occasion d’investissement est irrémédiablement perdue et les graines de désengagement sont déjà semées.

 

6. Traiter les gens comme votre équipement à ce qui a trait aux investissements est une question sensée. Visualiser le calendrier de maintenance, l’entretien et les réparations en termes humains en investissant le temps nécessaire pour engager les gens promet de brillants résultats et potentiellement moins de temps perdu.

Please reload

Recent Posts

Please reload

Archive

Please reload

Follow Us

  • Tumblr Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • LinkedIn Social Icon