• pierrebattah

Contribuer à des équipes virtuelles saines


Chef d'équipe: Bonjour à tous, je sais que nous sommes vendredi après-midi et que vous poussez probablement tous des épingles dans mon effigie en ce moment (tentative d'humour), mais laissez-moi vous dire que nous ne pourrions pas faire ce que nous faisons sans vous et à quel point vous êtes apprécié. Alors, allons-y et voyons si nous pouvons conclure dans l’heure que nous avons programmée. Ummm, est-ce que tout le monde a eu l'ordre du jour?


Dalia: Pas moi.


Richard: Non.


Amir: Moi non plus.


Chef d'équipe: J'imagine que j'ai oublié. Ma faute. D'accord, faisons un tour de table. Faisons un bilan de santé, puis nous discuterons du marketing de notre nouvelle gamme de jouets en peluche en forme d’animaux. Ça devrait être un énorme succès. Avec de vrais animaux, vous devez les nourrir et les promener. Nous ne pouvons pas manquer notre coup!


D'accord, un peu d’ironie. Mais en lisant ceci, je parie que vous n’avez pas pensé à vous asseoir autour d’une table de salle de réunion, mais vous avez imaginé le ou la chef d’équipe et les membres de l’équipe garés devant leurs ordinateurs portables. Cela ne fait qu'un an que le travail à distance est devenu une réalité pour tant de travailleurs, mais c’est si fermement ancré dans notre réalité quotidienne que les anciennes méthodes de gestion des réunions semblent presque préhistoriques.

Au-delà de la fatigue oculaire, se rappeler où trouver le lien Zoom et oublier d’allumer votre microphone, explorons notre relation avec les nouvelles méthodes de travail et ce que ces nouvelles méthodes signifient en termes de connexion humaine et de bien-être. Je veux vous offrir des conseils sur la façon de rendre votre journée plus détendue et productive en même temps.


Les défis de la pandémie pour les équipes


Au début de la pandémie, les employeurs devaient trouver comment réaligner les systèmes, les processus de travail et les flux de travail, et trier les rôles des gens. Puis, à juste titre, est venue une soif collective de soins personnels sur le lieu de travail et un souci de santé physique et mentale, d'équilibre entre le travail et la vie privée et la redéfinition continue des rôles et des attentes. Je dis «à juste titre» parce que le passage à un mode de travail virtuel a entraîné une horrible prémonition que nous pourrions perdre notre lien humain, notre sentiment d'appartenance et notre identité partagée avec l'équipe et les collègues.


Même au bureau, il n’était pas toujours simple de déterminer «de quelle équipe je fais partie». Avec des relations hiérarchiques inhabituelles dans des lieux de travail non traditionnels, des relations hiérarchiques mal définies ou des personnes qui siègent à un certain nombre d'équipes de projet ou de travail en plus de leur unité de travail, il était essentiel de déterminer quelle était l'équipe principale afin d’impliquer les gens dans les bonnes rencontres virtuelles.


Au sein de l’équipe, les membres de l’équipe sont-ils vraiment interdépendants dans le sens où le flux de travail d’un membre de l’équipe dépend du rendement d’un collègue?


Ou l'équipe est-elle une initiative à court terme pour résoudre un problème spécifique ou profiter d'une opportunité spécifique? Différents types d'équipes ou de groupes de travail nécessitent des approches et des processus différents. Cependant, il y a des choses que nous pouvons faire pour rendre l'expérience de l'équipe virtuelle plus amusante, positive et productive pour tous.


Conseils pour préserver la connexion humaine sur les équipes virtuelles


Il est dans l’intérêt de tous que nous devenions vraiment doués à contribuer positivement à nos équipes virtuelles. Voici quelques éléments que nous avons appris et que nous pouvons tous expérimenter avec pour favoriser un climat de collaboration, de confiance et une meilleure résolution de problèmes avec nos collègues de nos équipes virtuelles:

  • Apparitions inusitées des enfants et des animaux de compagnie lors des vidéoconférences: essayez de mener une discussion convaincante avec un client lorsque votre chat vous saute sur la tête, votre chevelure ne coopère pas ou qu'un enfant a un bobo. Ces imprévus nous humanisent et ajoutent peu de bêtises collectives, que nos cerveaux adorent. Ne vous inquiétez pas.


  • L'isolement est réel pour les extravertis, et une exploration réfléchie et des plans d'action spécifiques avec un contact humain prévu et programmé au calendrier afin de rester connecté aux autres sont un incontournable afin de rester positif et énergisé.


  • Les temps de tampon atténuent l'épuisement. Des engagements ou des réunions consécutifs sont un moyen sûr de drainer l'énergie et de créer de l'anxiété. Créer des tampons de cinq ou 10 minutes dans nos calendriers peut faire une énorme différence pour notre énergie, notre réhydratation et une opportunité de s'étirer. Et oui, il existe des applications pour cela, et la plupart des systèmes de calendrier permettent la création de réunions de 25 minutes ou 50 minutes par défaut au lieu de 30 et 60 minutes respectivement pour instiller automatiquement des temps de tampon. Il suffit d’y ajouter un peu de discipline.


  • Surprises, suspens et petites bêtises. Selon le neuroscientifique Paul Zak, les bonnes surprises, l'anticipation des choses à venir et un peu de bêtise ensemble sont de bons remèdes pour les équipes. Essayez d'incorporer "J'ai une petite surprise pour vous ..." dans vos rassemblements virtuels et rappelez-vous de dire aux gens ce qui s’en vient arrivera plus tard et de donner des indices ou des préfigurations de ce qui va venir. Ça suscite la curiosité et l’intérêt des gens.



  • David Burkus, l'auteur de Leading from Anywhere, met en évidence des idées telles que les gens partageant virtuellement leurs repas. Par exemple, tout le monde mange sa version de la même chose. Un groupe que je connais organise la pause pizza toutes les deux semaines pour le déjeuner du vendredi, fait maison, livraison, surgelés au micro-ondes ou des concoctions bizarres des chefs amateurs. Cet événement hautement anticipé par l’équipe ajoute une colle sociale joyeuse et puissante.


  • Planifier des pauses-café ou des déjeuners avec d'autres sur un horaire hebdomadaire pour ne parler que de questions non liées au travail et découvrir nos «points communs inhabituels». (Si vous avez déjà découvert par hasard que vous partagez une passion pour le tricot, courir, où toute autre activité qui affirme la vie avec un collègue, et que vous avez été témoin du lien que cela peux créer, vous comprenez très bien ce que je veux dire.)


  • Les visites virtuelles de bureaux à domicile, les rituels de « montre et raconte » et d’autres ajouts à thème brefs et percutants aux réunions virtuelles sont également de puissants bâtisseurs d'équipe. D'autres idées incluent « travailler seul ensemble» en ouvrant un appel de visioconférence pour trois collègues qui travaillent tous sur leur propre truc, mais savent qu'ils peuvent lever la tête et poser une question à l'un de leurs deux autres collègues ou simplement partager un commentaire ou une blague.


  • L'évaluation périodique et régulière des rencontres virtuelles. De nombreuses équipes efficaces que je connais et qui se réunissent régulièrement (virtuellement et/ou en personne) ont un point permanent ou occasionnel à l'ordre du jour pour évaluer leurs réunions de temps en temps selon un calendrier régulier. Certains le font après cinq réunions, d'autres tous les mois ou tous les trimestres et certains que je connais font une évaluation rapide à la fin de chaque réunion. Ils font tous une version de "Sur une échelle de 1 à 5, cinq étant excellents, nos réunions régulières sont-elles utiles et valent-elles la peine?" fait ouvertement ou anonymement, pendant ou après la réunion. Ils font ensuite un compte rendu de l’évaluation et se mettent d’accord sur ce qu’ils vont commencer à faire, arrêter de faire et continuer à faire des essaies ou des corrections permanents jusqu’à la prochaine évaluation. Il s'agit d'un processus fondamental d'une équipe efficace qui priorise l’apprentissage et les outils de sondage virtuels dans les applications de vidéoconférence rendent le tout extrêmement facile.


  • Meilleur remue-méninges. Simplement prendre des techniques de remue-méninges inefficaces en personne et essayer de les faire virtuellement est une recette pour l'échec. Cependant, lorsque nous apportons certaines règles d'engagement autour du remue-méninges virtuel, le processus offre le potentiel d'une meilleure résolution de problèmes et de la génération d'idées créatives. Le simple fait de guider comment et quand les gens participe pendant le remue-méninges, l'attribution de divers rôles et une évaluation et un débriefing régulier sont extrêmement bénéfique.


  • La sur-communication est la norme sur les équipes virtuelles efficaces, car la clarté de la communication réduit l'anxiété et augmente par conséquent l'efficacité. Essayez de poser plus de questions dans plus de situations plus souvent.


  • Adorer l'apprentissage. Si vous ne faites qu'une seule chose de cette liste pour améliorer votre expérience dans une équipe virtuelle, je vous encourage de prioriser l’apprentissage. Heureusement, notre accès aux outils numériques d'apprentissage n'a jamais été meilleur avec les cours en ligne fournis par nos employeurs ou nos associations mains mine d'or qu'est LinkedIn Learning. J'ai été impressionné par le nombre de personnes qui ont adopté des habitudes de déjeuner et d'apprentissage, ou une heure dédiée par semaine avec les cours LinkedIn de brève durée. Notre pérennité personnelle, celle de nos collègues et nos équipes passent par un apprentissage délibéré et soutenu.


Nous sommes conçus pour travailler en groupe. Nous sommes récompensés pour notre collaboration lorsque notre cerveau libère de la dopamine pour avoir coopéré avec nos collègues. Lorsque les équipes virtuelles créent les bonnes conditions, l’expérience des employés, l'efficacité et la réussite d'équipe en valent la peine.

22 views0 comments