• Pierre Battah

Mener à domicile pendant une pandémie

Updated: Sep 4


Deuxième partie: Mener à distance

Dans la première partie de ce blogue « Travailler à domicile », nous avons examiné ce que signifie travailler à domicile et fourni quelques conseils pour aider les gens à être aussi productifs que possible dans les circonstances.

Tournons maintenant notre attention vers les chefs d'équipe, qui sont responsables pour les résultats, ainsi que les défis et les pressions auxquels ils sont confrontés lorsqu'ils mènent à distance. Certains peuvent avoir de l'expérience à diriger une équipe à distance, mais étant donné la fermeture rapide de nombreuses entreprises, peu de dirigeants auraient eu le temps de se préparer, ainsi que leur équipe, à travailler avec et par le biais de la technologie. Examinons donc les défis de diriger une équipe utilisant exclusivement la technologie et ce que les experts conseillent aux dirigeants afin que les employés demeurent concentrés sur leur travail de façon collaborative et plein d’espoir.

Votre voix de leadership. Vos gens veulent vous entendre régulièrement, une constatation confirmée par les données récentes de Gallup pendant la pandémie. Ils veulent connaître la démarche à suivre, même si ce ne sont que les prochaines étapes pour les deux prochaines heures, deux prochains jours ou deux prochaines semaines. Ces renseignements donnent à votre équipe un sentiment de continuité et de confiance. Vous devez équilibrer la santé et la sécurité du personnel et de la communauté, ce qui est primordial, avec votre responsabilité de maintenir le fonctionnement. Vous n'avez pas besoin (et ne devriez pas) essayer de prédire l'avenir, mais vous devez souvent parler de la voie à suivre et le faire honnêtement. Restez fidèle aux faits.

Vos gens se tournent vers vous pour de l’espoir. C'est le moment pour l’optimisme réaliste, où les faits sur la difficulté des défis à venir sont partagés avec la conviction que, grâce à un travail acharné, fait ensemble en équipe, il y a une raison d'être optimiste. Ce n'est pas le moment pour « Pollyanna Positivity » (tout ira bien, faites votre travail) ou pour jouer les victimes impuissantes. Envisagez d'augmenter la fréquence des rencontres collectives et individuelles (pendant un certain temps) et assurez-vous que les membres de votre équipe connectent entre eux et demeurent en contact avec les clients. Reconnaissez les panneaux de signalisation en cours de route: "Cela fait déjà trois semaines et nous avons traversé plusieurs défis et nous avons beaucoup appris!"

Appelez ça la gestion de crise si vous êtes encore dans le vif du sujet. Nancy Koehn de Harvard nous rappelle que si votre organisation est en crise, la survie est votre priorité. Avant tous, votre rôle consiste à distinguer l'urgent de l'important et à inciter tous les autres à faire de même. Des compromis devront être faits lorsque la rapidité peut être plus importante que la précision. Continuez à définir et à redéfinir les priorités et à les communiquer avec diligence. Vous avez peut-être entamé une deuxième phase de supervision et de coordination d'équipe; par exemple, votre équipe de gestion peut avoir passé de trois réunions par semaine à deux. La clé est de demeurer fluide et de comprendre que les rôles pendant la crise continueront de changer.

Résistez de centraliser la prise de décision et de vous mettre au centre de toutes les actions. Fiez-vous davantage à vos collègues, car ils répondront à votre demande d’assumer plus de responsabilités, reconnaissant que votre temps doit être libéré pour les problèmes et défis urgents. En tant que leader, sachez que des erreurs peuvent se produire et qu'elles sont des opportunités d'apprentissage pour tous. Assurez-vous que l'équipe est au courant de qui a reçu des responsabilités temporaires et quels aspects de la procédure ont été modifiés pour s'adapter à l'attribution de nouvelles responsabilités.

Choisir et favoriser un « calme délibéré » et la capacité de demeurer calme sous le stress. C'est le moment de convoquer votre point de vue de scientifique interne ou de consultant externe afin de prendre un recul d’émotion et d'acquérir une perspective plus détachée. Nous allons tous expérimenter et éprouver différentes façons de faire les choses. Comme je l'ai dit, des erreurs seront commises. Ne vous frustrez pas vous-même ou votre équipe en pointant du doigt et en blâmant. Cela ne sert à rien. Tout le monde connaît des niveaux d'anxiété plus élevés. Certains de vos employés auront plus de difficultés que d'autres à traverser cette période de turbulence. Concentrez-vous sur votre santé et celle de vos proches. Offrez toute l'aide que vous pouvez. Si vous pensez que votre organisation peut en faire plus, discutez-en avec la haute direction. Choisissez un calme délibéré.

Très peu d'entre nous ont reçu une formation pour mener lors d’une situation de crise comme la pandémie actuelle et les directives existantes de travailler à domicile. Nous sommes témoins d’une transformation extraordinaire des milieux de travail dans le monde entier, et la façon dont nous menons et gérons pendant ce temps redéfinit notre rôle en tant que leader. Nous devons relever et surmonter les défis et expérimenter pour trouver de meilleures façons de progresser. Restez courtois, en sécurité et faite ce que vous pouvez pour vous assurer que votre équipe est prise en charge et bien appuyée.



Avez-vous commandé Humanity at Work?

Sinon, vous pouvez le commander dès aujourd'hui chez Amazon!


Tags:

#WorkFromHome #Habits #Productivity


Suivez Pierre Battah sur LinkedIn et Twitter

6 views